Le Jute : culture et transformation

Découvrez le Jute : sa culture, sa transformation en tissu et ses qualités. C’est une des matières que nous utilisons pour confectionner nos créations.


Présentation du jute


Après le coton, le jute est la fibre naturelle la plus produite et la plus utilisée. C’est aussi une des fibres naturelles la moins chère.


Aujourd’hui 80% des surfaces consacrées à la culture du jute sont situées en Inde et au Bangladesh.


Le jute est une plante annuelle de 2 à 4 mètres de haut. Sa tige quant à elle fait deux centimètres de diamètre.


La plante est récoltée après sa floraison, juste avant que ses fruits murissent, soit 4 à 5 mois après la mise en terre de ses graines (semis). Ses fleurs sont petites et jaunes.


La fibre de jute utilisée pour la confection du tissu est extraite sous l’écorce de la tige.


Grâce à ses reflets et à son aspect soyeux, cette fibre est surnommée la « fibre d’or ».


Culture du jute


Le jute pousse dans les régions chaudes et humides, avec des pluies abondantes.


Son gros point fort : sa culture demande peu d’engrais et de pesticides.


Transformation de la fibre en tissu


Pour la première étape les tiges du jute sont fauchées au ras du sol. Elles sont ensuite attachées en bottes puis mises à sécher pendant 3 à 6 jours.


La seconde étape consiste à immergées les bottes dans l’eau stagnante ou à faible courant pendant 10 à 30 jours (rouissage). Cette étape favorise l’extraction des fibres de la tige.


Lors de la troisième étape les tiges sont écrasées et décortiquées pour extraire la fibre. La fibre est ensuite lavée et séchée au soleil.


Vient ensuite les mêmes étapes que pour le lin : le peignage (ou cadrage), l’étirage et la filature.


Le peignage consiste à peigner les fibres, puis à les séparer les unes des autres et enfin, à les rassembler en un long ruban.


Dans l’étape de l’étirage, les rubans sont régularisés puis étirés pour devenir des mèches.

 

Enfin la filature consiste à transformer les mèches en fils grâce à une torsion.


Lors de l’avant dernière étape les fils sont traités (teinture, blanchissement, élasticité…). S’ils sont traités biologiquement, aucun produit chimique et toxique n’est utilisé. Sa fibre est alors blanchie à l’eau oxygénée et non au chlore. Sa teinture quant à elle est réalisée sans métaux lourds ou autres substances cancérigènes.


Enfin c’est l’étape du tissage. C’est à ce moment que les fils de jute sont assemblés pour constituer le tissu. Pour cela les fils sont entrelacés à angle droit. On insère alors les fils de trame (fils horizontaux) entre deux nappes formées par les fils de chaîne (fils verticaux).


Qualités du jute


Le jute est une matière biodégradable. Autre avantage : il est respectueux de l’environnement car il nécessite peu d’engrais et de pesticides.


Le blog

Découvrez notre blog sur la mode, les sacs et accessoires, les tissus (tissu coton, tissu Japonais, tissu Wax, tissu Batik, suédine…).

Découvrez « Le Blog »



Nos Créations

Nous réalisons nos sacs et accessoires des 1ères esquisses à la fabrication finale. Des créations audacieuses, originales et colorées. Des modèles uniques, aussi beaux à l’intérieur qu’à l’extérieur. Du tissu vegan de qualité : suédine, tissu de créateur, tissu Japonais, Wax et Batik.

Découvrez « Nos Créations »